13/01/2014

Décès de Monsieur André BEAURIR

Monsieur BEAURIR vient de nous quitter

André-BEAURIR-web.jpg

 

C'est avec tristesse et émotion que je vous fais part du décès de

Monsieur André BEAURIR

Instituteur à l'Ecole Communale d'Acoz de 1957 à 1975

survenu ce lundi 13 janvier 2014 à l'âge de 79 ans.

Les funérailles religieuses, suivies de l'inhumation au cimetière d'Acoz, seront célébrées en l'église paroissiale Saint-Martin d'Acoz le VENDREDI 17 janvier à 11 heures.

La levée du corps est prévue à 10 heures 45, au funérarium Postiau, rue de la Scavée à Acoz.

Les visites sont souhaitées ces mardi 14, mercredi 15 et jeudi 16 janvier de 17 à 19 heures 30.

16:27 Écrit par Alain GUILLAUME dans 15. Acoz "In Memoriam" | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

J'ai consulté le registre des inscriptions que Monsieur Beaurir m'avait prêté (visible sur ce blog dans le dossier sur l'école communale) : 167 inscrits de 1957 à 1975.

Écrit par : Alain GUILLAUME | 13/01/2014

Merci pour tout Monsieur Beaurir......Vous avez été pour moi et pour beaucoup d'autres gamins d' Acoz le personnage le plus important du village après nos parents.....Aujourd'hui encore, chaque jour, nous nous servons de la matière que vous nous avez si bien enseignée.....cela ne peut s'oublier. De tout cœur avec votre famille dans le malheur qui la touche aujourd'hui. Mes plus sincères condoléances.

Écrit par : Gérard VANDEROSSE | 14/01/2014

Je partage Gérard et... il m'a "dompté" ! Respect !!!!

Écrit par : Alain GUILLAUME | 14/01/2014

Mes condoléances à la famille et aux proches de Monsieur Beaurir, un maître d'école sympathique et respecté qui a si bien préparé mon passage vers l'athénée de Châtelet.

Écrit par : Francis GUILLAUME | 14/01/2014

Comme dans la chanson de Hugues Aufray, je cite"Adieu monsieur l'instituteur, on ne vous oubliera jamais" .

Écrit par : chermanne philippe | 16/01/2014

"Un monument" qui nous quitte! Un GRAND monsieur qui s'en va! Un exemple pour tous les gamins du village que nous étions! Il forçait le respect! Il nous a tant appris! Jamais je n'ai pu le tutoyer tellement "il en imposait". Jamais je n'oublierai ces moments dans cette immense classe où tous les niveaux primaires étaient rassemblés pour partager des bonbons, des fruits, des œufs de notre Gérard national lors de la tournée de la Saint Grégoire, ni les matinées passées dans le froid piquant des cérémonies du 11 novembre (à l'époque, la jeunesse respectait les monuments et les anciens). Mes sincères condoléances à la famille. Monsieur Beaurir, merci pour tout, pour ce que vous nous avez appris, que ce soit au niveau scolaire ou humain!

Écrit par : Guy DEHOUT | 18/01/2014

Les commentaires sont fermés.